Observations cométaires avec CAAS

C/2013 R1 Lovejoy et C/2012 S1 ISON

17 novembre 2013

Yessss ! Deux en quatre !!!!  Le déplacement a valu la peine.  ;o)))

La levée du corps à 4h am fut difficile, mais je ne regrette rien. Nous étions 6 braves du CAAS sur le Chemin Biron à Sherbrooke ce matin pour tenter d’observer les 4 comètes présentes dans le ciel matinal. Je parle de Vincent Desmarais, Guy Lafond, Daniel Brousseau, Manon Bouchard, Catherine-Michelle Pépin et moi-même. Vincent avec son télescope, Daniel avec sa caméra, Manon, Catherine et Guy avec leurs jumelles et moi avec ma lunette d’oiseaux 80 mm et mes jumelles (je voyage léger maintenant). En passant, à ce site on peut profiter d’un superbe horizon Est complètement dégagé avec une vue sur le mont Mégantic dont on y voit d’ailleurs l’observatoire.

Site plein EST

Crédit photo:  Daniel Brousseau

Arrivée sur le site à 5h am, j’ai été accueillie par une belle Léonide qui a traversé le ciel juste devant moi. Vincent était déjà installé et nous attendait. Il avait déjà repéré la comète C/2013 R1 Lovejoy dans la Grande Ourse. Je ne sais pas la magnitude de cette comète, mais elle est très facilement repérable aux jumelles, alors imaginez au télescope de Vincent.  Wow ! Je ne peux pas dire que j’y ai vu une queue à celle-là, mais elle est tout de même très étendue. Ma 20e comète à vie ! On était très content de la voir celle-là.

Tous ensemble on a essayé de trouver la fameuse comète C/2012 S1 ISON, celle dont on entend parler depuis quelques mois. Elle se trouvait tout près de l’étoile Spica de la Vierge. D’apparence stellaire, elle se confondait parfaitement avec une étoile. On a hésité un moment avant de la confirmer. Ce fut fait par Daniel avec une photo qu’il venait tout juste de prendre. Elle ne m’a pas impressionnée du tout. Lovejoy m’avait donné pas mal plus d’émotions que ça. Grossit à 45 fois dans ma lunette d’approche elle m’apparaissait comme un petit point fixe, sans apparence aucune d’une comète. C’était ma 21e comète à vie.

On a ensuite essayé 2P/Encke qui devait se trouver dans la Vierge aussi et tout près de la planète Mercure. On distinguait très bien la planète, mais rien de plus dans son entourage. Il faut dire que le Soleil ne se trouvait pas bien loin de la planète ce qui fait que l’horizon pâlissait de plus en plus. Rien à faire, on ne l’a pas trouvée.  Mais, voir Mercure c’est quand même quelque chose.

On n’a même pas essayé C/2012 X1 Linear, car selon mes notes sa magnitude se situait autour de 13. 

On s’est plutôt concentré sur la planète Mars, un peu en bas du Lion et Jupiter dans les Gémeaux. Pour Jupiter on voyait ses 4 satellites, tous enlignés sur le même côté. On a cherché en vain la planète Saturne qui devait se trouver à l’Est.  Rien à faire, elle nous a échappée, sûrement à cause de la petite bande nuageuse qui se tenait très bas sur l’horizon.

On est resté sur le site jusqu’à 6h30 pour observer le lever du Soleil.  Les lueurs de l’aube naissante étaient fabuleuses à voir.

Voilà pour ma petite expérience. Je suis très heureuse d’avoir apporté cette suggestion de sortie aux comètes lors de notre réunion mensuelle du CAAS de vendredi dernier. J’ai réussi à intéresser certaines personnes pour cette sortie ce qui fait que je me suis fait plaisir et que j’ai fait plaisir aux autres braves qui m’ont rejoint. Merci à ceux et celles qui ont répondu à mon appel.  ;o))

À une prochaine !

Gisèle Gilbert

Super emballant ta description d’observation cométaire… Merci pour le rapport

Lyse Dumouchel

Merci de partager Gisèle. Beaucoup d’émotion. J’en ai manqué une belle.

Michel Nault

Nahhh... les yeux de lynx, c’est Guy Lafond qui les a. Il a été le premier, je crois, à distinguer ISON d’une étoile et -donc- à la reconnaître avec ses jumelles.

Ben du fun ce matin moi aussi !!! 

Vincent Desmarais 

Ma photo ne vaut pas les mille mots de Gisèle, mais ça donne une idée de ce qu’on a vu.

J’ai empilé 25 photos de 2 sec. à ISO 3200 avec ma lentille 200mm ouverte au max (f/2.8). J’ai pris 10 darks. Spica est en bas à gauche.

Daniel Brousseau

Comète ISON D Brousseau

Crédit photo: Daniel Brousseau

Merci, Daniel, pour le beau souvenir ! Gisèle a fait un excellent rapport ! Je suis tellement contente de la sortie ! Ma première vraie séance d’observation en 5 ans ! Y’était temps ! Merci à tout le monde et particulièrement Gisèle d’avoir lancé l’idée et d’y avoir participé !

Catherine Michelle Pépin

Observateurs

Crédit photo:  Vincent Desmarais

Dommage, j’ai manqué ça ! Hier, en après-midi et en soirée j’ai eu de la visite et ils sont partis très tard. Je n’ai malheureusement pas consulté mes courriels avant de me coucher ! On pourrait se reprendre samedi et dimanche matin prochain, car je pense que c’est la dernière semaine pour l’observer. J’aimerais bien y aller avec vous.  À plus...

Ti-Guydum.

Hier matin, à la sonnerie du réveil, je n’étais pas sûre d’avoir réellement dormi durant la courte nuit tellement j’étais excitée… Ma première observe matinale en gang, en tant qu’A.A.* !!!

Donc la conduite de chez moi au chemin Biron ne fut pas du tout un problème, la pleine lune aidant**…  Mais autant la vision d’ISON fut décevante (une tache très floue aux jumelles, genre nébuleuse, mais encore…) autant la beauté du site suggéré par Daniel et le plaisir d’être en groupe furent une belle compensation. Je me sens très privilégiée d’observer avec des pros comme vous, Gisèle et cie. Vous m’apportez tellement !

Parmi les plaisirs de cette activité : Jupiter et ses quatre lunes traçant une belle ligne droite, Mercure bien brillante au-dessus de l’horizon, Saturne manquante au rendez-vous (mais où diable était-elle bien passée ?) et Mars qui, comme l’a si bien remarqué Catherine, se prenait pour Albireo, avec une étoile bleue non loin de là.  De mon côté je me suis amusée à noter combien de temps Jupiter pouvait rester visible aux jumelles malgré le lever du soleil.  Puis même Vincent et Fred nous ont montré un avion qui se prenait pour une comète avec sa longue traînée nuageuse !!! 

Empêtrée dans la mise en stabilité de mon trépied et la recherche du duo Spica/ISON, j’ai tout simplement manqué la comète Lovejoy.  Comme elle est dans le petit Lion, pas trop loin de la Grande Ourse, donc un peu plus circumpolaire que la Vierge. Je me promets de la trouver d’ici une semaine, soit à Balconville ou Val-Racine et de la montrer à Jean-Bruno.  Mais juste pour être certaine : c’est bien la C/2013 R1 n’est-ce pas ?

Après cette belle expérience enrichissante, j’ai eu besoin de toute ma concentration pour combattre le manque de sommeil sur le chemin du retour…

*Astronome amateure, vous l’aurez bien sûr deviné.

** J’ai trouvé la pleine lune bien « petite » en comparaison aux pleines lunes de cet été…  La lune est-elle plus loin de nous présentement ?

Surprenant de pouvoir reconnaître, à une telle distance, l’Observatoire du Mont-Mégantic et l’antenne du mont Saint-Joseph !

Merci Daniel, pour tes photos ! Merci encore à vous tous, cher Club.

Manon Bouchard

Observateurs de comètes

Crédit photo:  Vincent Desmarais

Félicitation Gisèle, puis à ta gang aussi !!! Toujours agréable de se lever tôt et de couronner le tout de succès :)  Ton vingtième et vingt et unième trophée chevelu a ton actif !

Claude Duplessis

Bravo pour votre sortie en groupe... toujours agréable de partager des photons avec d’autres amateurs surtout dans le cas d’une sortie aussi matinale. Le fait que d’autres personnes comptent sur nous donne une énergie additionnelle pour sortir d’un lit douillet et confortable.

Deux comètes sur quatre et des planètes en supplément... pas si mal pour un ciel blanchit par la Lune et dans les lueurs de l’aube. Bravo !

Michel Nicole

 

 

JSN Tendo template designed by JoomlaShine.com