Compte-rendu du Marathon Messier 2018

16-17 Mars 2018, une fin de semaine à marquer d'une pierre blanche...

De but en blanc, je vous dirais que les quelques ouailles que nous étions vendredi se sont rendues au péril de leur vie dans ce qui ressemblait de plus en plus à une tempête du jour de l'An à mesure que l'heure avançait et qu'on s'approchait de Val-Racine.
       

Même si le poêle était chauffé à blanc, on a pu constater que Martin avait fait une très bonne job de mouches l'an dernier. Même pas de quoi se faire une bolinette de soupe protéinée ! Nous avons tous observé... de saines habitudes de vie en nous couchant tôt ce soir-là.

  Chalet à Val-Racine          Couvert de neige


La journée de samedi a été très belle et ensoleillée. L'atmosphère était relaxe et on avait une belle tablée réunie pour le souper autour de conversations enflammées sur la politique (comme les meilleurs instruments d'observation...) --Je ne divulguerai pas ici les résultats de l'élection.

Pour ce qui est de la soirée, de mon côté, j'ai coché plus de boeufs écornés que d'objets observés, je pense. Faites-moi penser à apporter quelques pieds de ligne d'ancrage l'an prochain. Un bon test de bottes et de vêtements chauds (réussi surtout pour Gilles qui aurait facilement pu passer la nuit couché sur le dos dans le banc de neige, emmitouflé comme il était dans sa nouvelle peau d'ours). Il ventait tellement fort qu'au beau milieu de la nuit, Charles et Maxime se sont très soudainement envolés jusque sur le balcon de Manon et Jean-Bruno, c'est pour dire !
Je me souviendrai...

J'avais déjà vu des lacs au fond de Dobs, mais cette année on aurait pu apporter nos brimbales pour une petite partie de pêche blanche !

Il y en a deux (ne me demandez pas qui: j'ai un blanc) qui se sont dévoués corps et âme pour laisser la cuisine au grand complet débordante de blancheur. Merci !

L'émouvante beauté du sommet du mont Saint-Joseph dans la lumière matinale...

Encore une fois, de belles retrouvailles pour les amateurs de nuits blanches... Merci à nos hôtes.

Michèle Aubin

La transparence n'était pas bien bonne par moments par contre. Bref une très belle activité malgré les bourrasques de vent.

Bourrasques de vent          En attente...

Merci à nos hôtes JB et Manon. C'est toujours agréable de se retrouver chez vous. La gang était super sympathique également.  À refaire.

Charles 1er (Desjardins)

Marathon Messier 2018...inoubliable...

Mes impressions ?  Toujours une très belle rencontre avec la gang du CAAS.  Un repas bien animé tout en discutant sur des sujets plus variés les uns que les autres.

Je savais que ce ne serait pas facile vu les conditions météorologiques annoncées par tous les médias possibles.  Mais, avec notre grand optimisme, on a défié les éléments.  Défié est le mot le plus juste que j’ai pu trouver pour exprimer ce qu’on a vécu samedi.

D’abord, avec les photos, voyez l’épaisseur de neige au sol.  Ça en dit long sur le pelletage et le soufflage de neige qui ont été nécessaires pour se faire un petit coin pour installer nos instruments.  Notez aussi les bourrasques de vent qui nous fouettaient constamment dans l’après-midi.

Corvée de pelletage           JBD et la souffleuse

On souhaitait fortement que ça diminue en soirée mais ça n’a pas été le cas.  C’était très difficile d’observer et surtout de consulter nos cartes car le vent en a charrié quelques-unes dans le bois.  On a quand même résisté un bon 2 heures pour la première sortie.  Vaincus, nous sommes tous rentrés à la chaleur dans le camp.

J’étais légèrement frustrée (hum) de ne pas pouvoir faire mon programme dans la Vierge car ça faisait 2 semaines que je le préparais et que j’en rêvais.  J’étais « frufru » car le ciel était magnifique dehors.  Je regardais la voûte étoilée à travers la fenêtre et je capotais en pensant à ce que je manquais.

Il y a eu une légère accalmie pour les vents vers 23 h 30 environ.  On est tous reparti sur le terrain et là on a goalé fort, pour ma part en tout cas.  ;o)

J’ai réussi à trouver et confirmer 8 galaxies dans l’Amas de la Vierge.  Je me suis concentrée sur celles qui se trouvaient à proximité des étoiles Denebola et Vindemiatrix.  Quand j’avais réussi à bien identifier celles-ci, en déplaçant légèrement le télescope, il m’en apparaissait d’autres et je ne savais plus où donner de la tête.  Pas assez patiente pour chercher dans mes cartes car le froid me taraudait pas à peu près.  J’ai donc vu plusieurs galaxies dans ce secteur qui, malheureusement pour moi, resteront sans nom.  Il me reste donc encore du travail à faire pour avoir mon diplôme des Objets Messier. ;o)

Gisèle Gilbert

Après mon retour du Parc et avant de déclarer forfait, j’en ai pointé 5 nouvelles (pour moi) dans la chaîne de Markarian.  Mais c’est vrai que ce n’est pas difficile de trouver des galaxies dans la Vierge… le plus difficile c’est de savoir lesquelles on a trouvées ! 

Merci pour les photos. J’y vois quelques rougeurs sur les visages : le vin d’honneur ou les effets du vent ? ;)

Groupe au souper du samedi

Merci à tous les marathoniens pour votre belle présence, votre bonne humeur et votre courage face aux conditions hivernales (tempête vendredi soir, pelletage samedi après-midi et en soirée, froid décuplé par un vent mordant).  Votre visite nous a fait bien plaisir !

Puis, en allant faire un dernier tour du chalet, Jean-Bruno et moi l’avons trouvé tout propre, tout beau ! Félicitations aux abeilles du CAAS.

Manon et Jean-Bruno Desrosiers

Voilà un petit résumé de l'activité du Marathon Messier 2018.  J'ai ramassé quelques impressions ou textes envoyés sur le forum à la suite de cette fin de semaine inoubliable.  C'est un rendez-vous annuel pour le CAAS à ne pas manquer.

À la prochaine tout le monde !

Gisèle Gilbert

Crédit pour toutes les photos:  Gisèle Gilbert

 

 

JSN Tendo template designed by JoomlaShine.com